Dinara

Dinara

La plus haute montagne en Croatie

La Dinara est une des montagnes croates les plus intéressantes. Sa paroi du sud-ouest, haute de plusieurs centaines de mètres, stupéfie et attire quiconque la regarde du pied, ses prairies fleuries et forêts exubérantes lui assurant une beauté particulière. En hiver et même jusqu’à la fin du printemps, les sommets de Dinara sont blancs de neige, cachés par des nuages les jours de mauvais temps. Le sommet de cette montagne de pierre et d’herbe est le point le plus haut de Croatie, l’endroit où la terre croate touche le ciel.

 

L’appellation Dinara comprend de multiples termes. Au sens strict du terme, le nom Dinara désigne la montagne située à l’est de la ville de Knin et au nord du lac Peručko jezero. Au sens large, la Dinara est le massif montagneux long de 84 kilomètres comprenant, outre la Dinara en dessous de Knin, les montagnes Troglav et Kamešnica. Il est connu que la montagne de Dinara a donné son nom à toute la région montagneuse des Alpes en Slovénie aux Prokletije en Albanie.

Dinara, Badanj
Alan Čaplar

La ville royale de Knin est la plus grande agglomération au pied de la Dinara et le point de départ principal pour les ascensions. La seule route qui monte au sein même de la montagne commence au village de Guge, la périphérie de la ville de Knin. Elle est sinueuse, poussiéreuse et raide sur certains endroits. Depuis le champ Suvo polje, la route continue en tant que plusieurs chemins de terre dont on peut poursuivre son chemin en 4x4 ou bien en randonnée pédestre. Quiconque souhaite monter à pied à la Dinara peut continuer jusqu’au refuge de montagne Brezovac, d’où on en fait l’ascension en deux heures et demie. Il est possible de partir du village de Glavaš près de Kijev mais il faut cinq heures pour cette ascension. Au-dessus du village Glavaš on rencontre l’ancienne forteresse pittoresque puis, à mi-chemin du sommet se trouve l’abri Martinova košara, aménagé dans l’ancienne demeure pastorale d’été.

 

Le sommet de Dinara est constitué de deux têtes de même hauteur, éloignées 50 mètres l’une de l’autre. L’une d’elles est marquée d’un pilier géodésique blanc et sur l’autre se trouve une croix métallique de cinq mètres de haut. Le sommet le plus haut – le sommet de Dinara étant le plus haut de Croatie (1831 m) – promet une belle vue sur toute la région. De la Dinara, on peut bien voir le lac de Peruča ainsi que les habitations le long du lac et de la route nationale Knin – Split. La vue est quand même la plus occupée par les montagnes de Svilaja, de Promina et de Troglav, les premiers voisins de Dinara.

Cetina
Alan Čaplar

Bien que la Dinara soit la typique montagne karstique souffrant de pénurie d’eau, il y a relativement beaucoup d’eau à ses pieds – Krčić et Krka murmurent près de Knin, dans le village de Cetina naît la rivière éponyme qui remplit le lac de Peruča, le plus grand réservoir d’eau douce en Croatie. A côté du hameau de Kovačić, aujourd’hui la périphérie de la ville de Knin, la cascade pittoresque de la rivière Krčić, Topoljski buk, descend la falaise haute de 22 mètres. Quand, après la fonte des neiges, le lit de la rivière Krčić se remplit d’eau, la cascade produit un bruit assourdissant dans un jet puissant. Dans la partie haute, la rivière Krčić forme un canyon pittoresque qui finit près du village de Kovačić, et dont l’eau est ensuite « engloutie » par la rivière Krka.

 

Directement au-dessous de la Dinara, dans le village de Cetina naît la rivière du même nom. Il s’y trouve l’église paléo croate de Saint Spas, un des monuments les plus anciens et les mieux préservés de l'architecture religieuse paléochrétienne. C’est une église édifiée au 9e siècle à nef unique, dotée d’une chapelle à trois absides en forme de trèfle et d’un clocher massif incorporé dans la façade. Autour de l’église se trouve le cimetière avec plus de 1100 tombes au-dessus desquelles étaient érigés plus de 800 stećak (stèle). En raison de leur taille et grande quantité, ces pierres immenses sous lesquelles reposent les os d’anciens héros sont considérées comme l’un des plus importants lieux archéologiques aux vestiges paléo croates.

Dinara
Alan Čaplar

En cheminant dans la Dinara, en préservant ses beautés, en partageant ses expériences et en la présentant, la plus haute montagne croate devrait être transformée en un véritable symbole. Elle le mérite non seulement par sa hauteur mais aussi par la beauté de ses paysages et la largeur des horizons.