Kozjak

Kozjak

Le plus beau belvédère de la région de Kaštela

Kozjak est une montagne avec deux visages complètement différents. Son versant côtier ressemble à une puissante barrière rocheuse surmontant la baie de Kaštela, tandis que sa partie continentale forme un haut-plateau vallonné, se terminant en une crête aiguë et inclinée vers la mer. Sur le bord du haut-plateau, dont l’altitude varie entre 600 et 700 m, se situent ses plus hauts sommets. Ils sont alignés en partant du col Malačka sur 16 kilomètres jusqu’à la crête Markezine grede près de Klis.

Klis, Kozjak
Alan Čaplar

Kozjak est facilement accessible car, depuis la totalité des sept villages de Kaštela, ainsi que depuis Solin et Klis, de vieux sentiers, aujourd’hui balisés, y mènent. Un accès facile, une bonne liaison routière, des montées courtes et une orientation facile font de Kozjak un lieu d’excursion attrayant, non seulement pour les randonneurs aguerris, mais aussi pour les nombreux touristes s’y rendant depuis la côte. Les sentiers sont intéressants en ce qu’ils offrent une multitude de façons pour conquérir la barrière rocheuse de la montagne, toujours avec des vues saisissantes sur la mer et sur la région de Kaštela. Même si les ascensions sont pour la plupart faciles et courtes (1 à 2 heures), il vaut mieux s’y rendre le matin, surtout l’été, car elles sont bien exposées au soleil. Kozjak est traversé par les transversales alpines nommées Kolijevkom hrvatske državnosti et Solinski planinarski put.

Kaštela i Split sa Kozjaka
Alan Čaplar

Le versant côtier de Kozjak qui surmonte Kaštela diffère de manière importante de ses pentes continentales. La falaise s’y étend sur toute la longueur de la montagne formant l’un des  plus longs ensembles rocheux de Croatie. Vue depuis Split, la falaise attire l’attention et contribue au caractère pittoresque de la baie de Kaštela. Sa hauteur varie entre 50 et 250 mètres et tout le long de son pied s’étend un sentier assez large, donnant accès aux refuges de montagne de Pod Koludrom et de Putalj.

 

Sur Kozjak on trouve cinq refuges alpins au total et ils offrent tous de belles vues sur Split et sur la baie de Kaštela. Les points alpins les plus attrayants sont les sommets Sv. Ivan Biranj, Veli vrh et Sveti Juraj. Sveti Ivan Biranj (631 m), le plus haut sommet de la partie occidentale de la montagne, est facilement accessible en parcourant le sentier alpin qui part du col de Malačka (une heure de montée). Au sommet se dresse la petite église de Sveti Ivan, le saint patron de Kaštel Lukšić.

Kozjak, Sv. Luka
Alan Čaplar

Le sentier menant jusqu’à la chapelle de Sveti Luka près du sommet le plus haut, Veli vrh, a comme point de départ le refuge alpin Putalj, et la montée dure environ une heure. Le sentier se faufile progressivement entre les falaises escarpées, traverse les glissoirs, rainures et ravins rocheux pour déboucher sur un couloir qui monte de plus en plus abruptement vers la crête de Kozjak. Il y a un endroit où la montée se fait à l’aide d’une corde en acier, mais il est facilement praticable.  Avant de se terminer, le sentier débouche sur le sommet de la crête entre Veli vrh et la chapelle Sveti Luka. De là, un chemin parcourt la crête en direction du sud-ouest jusqu’au sommet Sveti Jure (676 m), le plus haut sommet de la partie est de Kozjak. Au sommet se dresse un relais et la chapelle dédiée à Saint Georges (Sveti Juraj), construite sur la muraille de pierres sèches appartenant à un castel préhistorique et entourée de pierres funéraires médiévales. 

 

Kozjak enchante les visiteurs avec ses vues dégagées sur la baie de Kaštela. En outre, presque chaque sommet ou ses environs immédiats recèlent une localité historique intéressante, une chapelle ou un site archéologique, ce qui fait de la randonné sur Kozjak un voyage dans le temps et dans l’espace, épicé par une riche culture et une histoire intrigante.