Mljet

Mljet

Ile verte et montagneuse

Comme de nombreuses îles adriatiques, Mljet se distingue par une côte arborant des falaises abruptes et inaccessibles autour desquelles une multitude d'anecdotes historiques et de légendes se sont tissées. L'une de ces légendes raconte que, par un jour de tempête, le héros grec Ulysse y vécut un naufrage. Bien sûr, l'aventure décrite dans la célèbre épopée d'Homère, l'Odyssée, n'est peut-être pas fondée sur des faits historiques, mais ce n'est pas tellement important, car, même si cet évènement n'a pas eu lieu ici, Mljet est une île très particulière, qui a tout pour accueillir un héros mythique. Une nature magnifique, une mer cristalline, un chapelet d'îlots et un riche patrimoine culturel font de Mljet un bijou unique de la côte adriatique.

Mljet, Prožurska luka
Alan Čaplar

Mljet est la plus méridionale des grandes îles croates. Elle se trouve à proximité de Dubrovnik, de l'île de Korčula, des îles Elaphites, et n'est séparée de la presqu'île de Pelješac que par le canal de Mljet. Le plus haut sommet de l'île est le Veliki grad, culminant à 541 mètres, tandis qu'une dizaine de sommets dépassent 300 mètres d'altitude. A travers l'île on trouve de nombreuses dolines et plaines karstiques ainsi qu'une centaine de petites cuvettes. Mljet offre des conditions idéales pour des randonnées et tout le long de l'île une transversale alpine a été aménagée. 

 

Tout en étant –comme toutes nos îles – de caractère karstique, Mljet se distingue par une végétation méditerranéenne somptueuse et variée, grâce à laquelle on l'appelle „la plus verte des îles croates“. Le climat méditerranéen avec ses étés secs, ses hivers doux et environ 2500 heures d'ensoleillement par an offre des conditions idéales pour le développement de la végétation.

Mljet, Veliko jezero
Alan Čaplar

La partie la plus attrayante de l'île est sans doute sa côte nord-ouest, classée parc national depuis 1962. Les raisons de cette attention résident dans un exceptionnel héritage culturel et historique qui recèle des vestiges remontant à différentes époques, des tribus illyriennes et de l'Empire romain jusqu'à la République de Dubrovnik, mais aussi dans le caractère unique de sa morphologie avec ses lacs, ses côtes échancrées, ses falaises escarpées ainsi que ses nombreux écueils. S'y ajoute un riche monde végétal et l'éternelle verdure des monts qui surgissent de la mer et cachent de nombreux vals karstiques et leurs anciens villages de pierre. Deux baies uniques furent autrefois des lacs d'eau douce, jusqu'au début de notre ère, quand ils furent reliés à la mer par un isthme étroit. Même si ces deux baies profondes sont remplies par la mer, elles forment deux lacs dans le paysage et c'est en tant que lacs qu'elles sont perçues et nommées par les habitants. Au milieu du Grand Lac (Veliko Jezero) se situe l'îlot pittoresque Sveta Marija avec une église et un couvent fondés au 12ème siècle par des bénédictins de Monte Gargano en Italie. La plus belles vues sur les lacs s'offre depuis les collines qui les couronnent, en premier lieu depuis les sommets de Montokuca et de Gradina. Des sentiers de randonnée et de promenade bien marqués mènent jusqu'à ces sommets.

 

Mljet recèle des poins d'intérêt aussi en dehors des limites du parc national – dans la partie centrale de la côte méridionale se trouve la Grotte d'Ulysse (Odisejeva špilja) – une fente karstique dont le plafond s'est écroulé ce qui la fait ressembler à une fosse ou à un puits assez large. Au fond se trouve la mer car la grotte est naturellement reliée à la mer ouverte.  Le chemin d'accès à la grotte d'Ulysse commence dans la localité de Babino Polje où, dans la partie haute du village, commence un sentier de montagne menant en une heure et demie jusqu'au plus haut sommet de l'île, Veliki grad.

Mljet
Alan Čaplar

En tant que cadre de légendes passionnantes et d'île à la nature insolite, Mljet mérite le surnom de perle de la côte adriatique. Il y est difficile de reconnaître la limite entre réalité et légende ; l'île nous invite à un voyage de découverte passionnant et plein de plaisirs, dans lequel, finalement, cette limite n'a pas d'importance.