Mosor

Mosor

Puissant bijou karstique aux portes de Split

Comme les autres montagnes formant la chaîne des Dinarides, Mosor s’étend nord-ouest - sud-est, parallèlement à la côte adriatique et, grâce à sa hauteur, offre des vues exceptionnelles sur les îles et sur le large. Les hauts sommets de Mosor ne possèdent pas de falaises tombant à pic comme tant de cimes alpines, ni de denses forêts comme les montagnes de l’intérieur, mais ils ont tout pour enchanter dès la première ascension le véritable amateur de montagnes et le rendre à jamais fidèle.

Poljica s Mosora
Alan Čaplar

Mosor est une haute montagne karstique dominant la région entre Split et Omiš. Elle est séparée de Kozjak par la gorge profonde de Klis tandis qu’au sud-est elle touche le fleuve Cetina. Son plus haut sommet, Veliki Kabal, culmine à 1339 mètres, et la longueur totale de la montagne est de 25 km. Son caractère principal lui est donné par la crête rocheuse dominante, blanche à cause de la pierre calcaire dénudée, depuis laquelle, de chaque côté, descendent les pentes raides et rocheuses. Le versant septentrional se distingue par de nombreuses failles, vallées profondes et grottes karstiques, notamment autour du sommet solitaire de Jabukovac, tandis que les pentes méridionales présentent de nombreuses vallées formant des terrasses. La partie occidentale de Mosor est constituée par la crête s’étendant de Klis jusqu’au col Ljubljanski prijevoj et les plus hauts sommets dans cette partie de la montagne sont Debelo brdo, Plišivac et Kunjevod. La partie centrale, la plus haute et la plus visitée, constitue la crête dominante avec les cimes Ljubljan et Veliki Kabal. Le Mosor de l’est s’étire du col Ljuto kame jusqu’au fleuve Cetina, enchaînant les sommets Botajna, Sveti Jure (Kozik) et Lišnica.

Mosor
Alan Čaplar

Depuis la nuit des temps, Mosor attise l’intérêt des randonneurs, des alpinistes et des spéléologues. Par temps dégagé, les sommets de Mosor offrent des vues impressionnantes de tous les côtés, mais les plus charmantes sont celles donnant sur les contours familiers de la ville de Split. Grâce à un dense réseau de sentiers balisés, on peut y réaliser une grande variété d’excursions, des légères promenades d’une demi-journée aux exigeantes randonnées s’étalant sur plusieurs jours. Les principaux chemins d’accès aux sommets de Mosor commencent dans le village de Sitno Gornje dans la région de Poljica, auquel on peut arriver en bus de ligne depuis Split. A partir de là, une montée de moins d’une heure mène jusqu’au refuge de montagne Umberto Girometta où les panneaux dirigent les randonneurs vers les sommets et vers d’autres destinations d’intérêt.

 

Sur les pentes nord de la montagne, près de Dugopolje, se situe le plus intéressant phénomène karstique de la région de Mosor et de ses environs – la grotte Vranjača. Elle est constituée de deux salles : la première était déjà connue au 19ème siècle et elle ne possède pas de concrétions calcaires, tandis que l’autre fut découverte en 1903 par le propriétaire du terrain, Stipe Punda (si c'est son nom, au propriétaire, c'est bon !). Cette dernière salle offre un spectacle impressionnant avec une multitude de décorations calcaires de formes et de couleurs très variées. La longueur totale des galeries est de 360 mètres. 

Mosor
Alan Čaplar

Lors d’une visite à Mosor, il faut prendre en considération les aléas du terrain karstique et l’exposition des sentiers au soleil qui rendent la randonnée particulièrement exigeante en été. Il est donc préférable de prévoir les ascensions en matinées et d’éviter les longues marches à pied, notamment vers midi et au début de l’après-midi. Vu sa constitution karstique, toute la montagne est privée d’eau, à l’exception des rares endroits autour de sources et de mares isolées ; il faut donc se munir de provisions d'eau suffisantes à chaque excursion. Néanmoins, toute visite bien préparée de la montagne de Mosor offre une expérience unique de la montagne et des vues spectaculaires sur la mer qu’il ne faut absolument pas manquer.